Catégorie : Les MÉTIERS

AMBULANCIER ET CONDUCTEUR TAXI ?
Un conducteur Ambulanciers peut également de manière ponctuelle être aussi chauffeur de taxi. De nombreuses sociétés d'ambulance possèdent aussi des taxis conventionnés. Notamment pour les périodes d'hivers dans les stations de skis. Il doit toutefois être titulaire du CCPCT : Certificat de Capacité Professionnelle de Chauffeur de Taxi. Cette tâche de chauffeurs taxi est prévue dans la convention collective du transport sanitaire et donne droit à un complément de salaire en fin de mois.


Certificat de Capacité Professionnelle de Chauffeur de Taxi CCPCT
Beaucoup de société d’ambulance en Province possèdent des taxis conventionnés. De ce fait, un ambulancier diplômé d’état /ou un auxiliaire si il possède le CCPCT peut aussi conduire ces véhicules. De manière conventionnelle, cela s’appelle une « tache complémentaire »

Cette tâche complémentaire est rémunérée selon un barème précis (en pourcentage) qui s’ajoute sur le salaire d’ambulancier en fin de mois. La majoration "taxi" (tâche de type 2) est de 5% du SMPG quelle que soit la durée de la prestation "taxi" dans le mois. donc 5 mn ou 150h = 5% du SMPG en plus sur la paye du mois. Ce qui n’est pas négligeable évidement.

CONDITIONS D’ACCES A LA PROFESSION :
Pour obtenir la carte professionnelle de chauffeur de taxi, il faut réussir l'examen du certificat de capacité professionnelle. Il y a une ou plusieurs sessions annuelles dans chaque département.
Le préfet en fixe le calendrier avant le 1er octobre de l'année précédente.

Nul ne pourra obtenir le CCPCT s’il ne remplit pas l’ensemble des conditions suivantes :
• être titulaire du permis B depuis au moins trois ans (ce qui implique que l’âge minimal pour être taxi est de 21 ans) et ne pas avoir commis d’infraction ou de retrait du permis pour conduite en état d’ivresse ou autre délit grave,
• passer une visite médicale obligatoire,
• avoir un casier judiciaire vierge,
• avoir passé un diplôme de secourisme : la formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1)

FORMATION NECESSAIRE :
Le CCPCT s’obtient après une formation sanctionnée par un examen en deux parties (nationale et départementale), comportant des épreuves théoriques et pratiques. L’examen départemental n’est valable que dans le département dans lequel exerce le chauffeur de taxi. Pour pouvoir exercer dans un autre département, il faut repasser la partie départementale de l’examen dans le département désiré.

Une fois le certificat de capacité professionnelle obtenu, la préfecture délivre la carte professionnelle de conducteur de taxi.

QUALITES REQUISES
Le chauffeur de taxi doit rester calme, même lorsqu'il conduit dans des conditions difficiles (embouteillages, clients pressés, saouls ou agressifs...). Il doit avoir le sens du service : de la courtoisie et un maintien soigné sont requis.
Il est en outre responsable de la sécurité de ses passagers. Il faut être en bonne condition physique pour pouvoir travailler en horaires décalés (tard le soir ou tôt le matin, travail le week-end et les jours fériés, services de nuit).

Par ailleurs, les chauffeurs de taxi sont exposés à la pollution routière et souffrent parfois de problèmes cardio-vasculaires. La plupart des taxis sont aujourd'hui équipés d'un GPS. Cependant, une bonne connaissance de la ville est nécessaire, afin d'éviter des travaux ou pour savoir emprunter un raccourci. Enfin, la maîtrise de l'anglais, même si elle n'est pas indispensable, peut être utile dans ce métier et plus si vous exercez en tant que salarié..

la FORMATION au Certificat de Capacité Professionnelle de Conducteur de Taxi (CCPCT)

FORMULAIRE D'INSCRIPTION aux NEWSLETTERS :
Si vous souhaitez plus d'info sur le contenu de nos bulletins d'informations numériques avant de vous inscrire (Newsletters) SUIVEZ ce LIEN


Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Rôle et Missions du Conducteur de Taxi CCPCT.

@
@
Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.